Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Délégation de service public et Démocratie
  • Délégation de service public et Démocratie
  • : Abolition des monopoles privés de service public. Je ne voudrais pas laisser mes enfants dans une société décomposée. Pour moi, une Constitution est le Pacte social sacré: 1. Encore faut-il qu'elle soit respectée. 2. Elle nous vient de 1500ans d'HISTOIRE.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

12 juillet 2016 2 12 /07 /juillet /2016 12:16

mots-clés :Fin-Infra, offre d'emploi, nouvelles normes dans l'administration,Baroso

Suite à la volonté du Ministère des finances d'élargir le champ des contrats de concessions, PPPs ou Délégations, la MaPPP change de nom, tout en restant clairement dans l'esprit du directeur qui reste en place, une mission d'appui.

La disparition de ces deux mots n'est pas un obstacle à l'objectif de promotion du service.

Fin-Infra recrute en conséquence un juriste confirmé, ayant une grande expérience dans ce domaine, acquise dans le public ou le privé.

Il aura pour mission d'aplanir les difficultés de ce type de contrat dans un environnement

qui ne manque pas de difficultés, voire de contestations parfois violentes !

Les considérations de déontologie constituent un pouf suffisamment large et moelleux pour qu'on s'assoie dessus. Les praticiens de chez Vinci ou similaires seront les bienvenus.

La jurisprudence Baroso éclaire bien les nouvelles pratiques en vigueur.

Adresser votre candidature à Michel Sapin, ministre des finances de la République française.

Published by P. Héau
commenter cet article
11 juillet 2016 1 11 /07 /juillet /2016 17:28

Mots-clés Prise d'intérêt Fin-Infra recrute Offre d'emploi Direction générale du Trésor

ça dépasse l'entendement !

Alors que les plus hautes instances de contrôle de l'Etat dénoncent les dérives des PPP, le ministère des Finances recrute.

la nouvelle Mission d’Appui au Financement des Infrastructures au sein de la Direction générale du Trésor, nous recherchons un(e) juriste senior pour renforcer notre pôle juridique et accompagner l’élargissement du champ d’intervention de la Mission.

Il dit : La Nouvelle Mission d'appui et non pas Fin-Infra.

Pour que les choses changent, mais pas trop.

La Mission reste d' "Appui ", alors que la Cours des Comptes rejette ce côté promotion qu'a toujours eu la MaPPP. C'est sûr qu'il est difficile de trouver un mot qui veuille dire soutien aux candidats concessionnaires potentiels tout en gommant le côté promotionnel tel que l'entendait Sarkozy. Lui, il était carrément activiste. Souvenez-vous, il avait écrit à Fillon, alors son collaborateur, d'appuyer sur la pédale. Mais, bon, c'était le remerciement au séjour sur le yatch de Bolloré......

Avec le nom, Michel Sapin aurait quand-même pu changer le directeur .

Renforcer le pôle juridique, pour verrouiller des contrats de plus en plus léonins, qui doivent être signés avant qu'on sache s'ils doivent être réalisables, surtout pour les dédits ( Ecomouv !)

Pour accompagner l'élargissement du champ d'intervention ..... Sublîme !

Toujours est-il que Fin-Infra recrute !

Et vous savez pas qui ?

Des gens qui viennent du public ou du privé.

Il n'ose pas dire : de préférence du privé.

Je vous ai déjà signalé que Bergère, ancien directeur, trouvant qu'il pleuvait trop sur les PPP, était parti.

Monsieur Bensmaïl, son remplaçant, est-il un gogo ?

Toujours est-il qu'il serait bien content de recruter un gars de chez Vinci, ou Eiffage,(c'est la même chose), ou de Véolia, ou de l'IGD ( Institut de la gestion déléguée ), ou d'OGF, ou de la SAUR, vous savez ce distributeur d'eau qui a investi ses bénéfices sur l'usager de l'eau dans les campings fleuris, ou etc...

Un gars de chez Vinci serait quand-même le bien venu pour veiller au grain sur NDDL !

Fin-Infra, service du Ministère des Finances, sous la férule sourcilleuse de Michel Sapin,

pondeur à la chaîne de lois sur la corruption et la transparence.... J'en reste pantois !

Le Ministère des Finances recrute des gens du Privé directement intéressés !

Et Panurge, après avoir bien mangé, alla se coucher !

Suit l'offre d'emploi rédigée par le directeur lui-même :

Fin Infra recrute ! Juriste Infrastructures Senior

13 juin 2016 284 vues 19 j’aime 0 commentaire

Dans le cadre de la mise en place de la nouvelle Mission d’Appui au Financement des Infrastructures au sein de la Direction générale du Trésor, nous recherchons un(e) juriste senior pour renforcer notre pôle juridique et accompagner l’élargissement du champ d’intervention de la Mission.

Au sein d'une équipe associant des profils juridiques, financiers et techniques, issus du secteur public et du secteur privé, le collaborateur contribuera, dans un cadre interministériel, à conseiller l’Etat et les collectivités locales sur la structuration des grands projets d’infrastructures, et à la constitution d’une doctrine d'emploi renouvelée des outils d'intervention en matière d'investissement.

Nous recherchons donc un(e) juriste spécialisé(e) dans la structuration des projets d’infrastructures, avec des compétences étendues en droit public économique, droit des concessions & PPP, et en droit des financements structurés. Une expérience du droit de la concurrence et du droit de l’environnement / urbanisme serait un atout.

Une pratique étendue de la négociation et de la mise au point de documentations contractuelles et financières ainsi qu’une compréhension concrète des enjeux des personnes publiques sont recherchées.

Poste ouvert à des profils expérimentés (7-10 ans minimum), issus du secteur public ou du secteur privé.

Contact, renseignements et fiche de poste : fininfra@dgtresor.gouv.fr

Published by P. Héau
commenter cet article
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 11:17

mots clés : avenir des PPP

Les PPP, véritable escroquerie d'état, ne sont pas près de disparaître.

Institutionnalisés par Sarkozy, ( c'est une référence, il a pour mentor, entre autres, notre ami Bolloré )

enseignés dans toutes les bonnes universités, donc à nos frais, par l'Institut de la gestion déléguée, l'IGD,

sont non seulement

"appuyés" par la Mappp , donc à nos frais,devenue " Fin infra", mais encore,

promus en toute opacité, contrairement à nos lois, Sapin I et maintenant Sapin II, par les grands opérateurs, particulièrement Vinci.

Il est facile de trouver les failles juridiques de tous ces contrats, d'Ecomouv, cette pitoyable pantalonnade, à NDDL, soumis à référendum sans même que les termes du projets soient arrêtés. Référendum très local, alors qu'on nous dit que c'est pour la région, et que c'est tous les citoyens qui vont payer ! ! !

Et ils ont le culot de nous terroriser avec des dédits exorbitants, alors que les contrats ne sont pas encore exécutoires ! ! !

Je pense avec tout ça qu'il s'agit de contrats léonins,

Mais, que me trompé-je ! On paye et on va payer pour des projets qui ont bien du mal à se mettre en place.

Si gouverner, c'est prévoir, c'est aussi assurer la paix civile.

C'est pour cet objectif que la France s'est centralisée au cours des âges, pour avoir un pouvoir " universel ", gérant avec prudence les affaires publiques, une centralisation minimale étant nécessaire. On le voit bien avec le carrousel des " dotations " aux collectivités locales. Sans compter les impôts locaux, entorse au principe d' Egalité de tous les citoyens.

Le Jacobinisme défenestré, il rentre par la grande porte des Finances ce qui redonne à l' Etat toute la centralité de son pouvoir !

Ce dernier, pris en mains par des sociétés privées, est exercé, comme disait Alphonse Boudard, au petit bonheur, ou plutôt au plus grand profit de La Finance.

Alors, Pantagruel commanda de le conduire chez lui et de lui apporter force vivres. Ce que l'on fit. Panurge mangea fort bien ce soir-là, et il alla se coucher en chapon. Il dormit jusqu'au lendemain, à l'heure du déjeuner, en sorte qu'il ne fit que trois pas et un saut du lit à la table.

MARCHÉS DE PARTENARIAT

La Mappp est morte… vive « Fin infra » !

Publié le 18/05/2016 • Mis à jour le 19/05/2016 • Par Jean-Marc Joannès • dans : Billets juridiques, France

© Kzenon-Fotolia.com

Accusé d’un intense lobbying « pro-PPP », la mission d’appui aux partenariats public-privé devient « Fin infra », service d’expertise dédié au montage des nouveaux marchés de partenariat.

La liste des doléances contre les partenariats public-privé (PPP) est longue. Ces montages lourds, permettant à une personne publique de confier au secteur privé la réalisation, le financement et l’exploitation d’un ouvrage ou d’un service public en contrepartie du paiement d’un loyer, se seraient révélés infantilisant et représenteraient des risques financiers importants, notamment pour les collectivités territoriales, à l’image du PPP du nouveau stade de Bordeaux annulé, le 11 mai, par le Conseil d’Etat, pour défaut de communication complète du coût prévisionnel global du contrat aux conseillers municipaux (CE, 11 mai 2016, req. n° 383768).

Prosélytisme

La commission des lois du Sénat avait aussi rendu, le 16 juillet 2014, un rapport intitulé « Les contrats de partenariats : des bombes à retardement ? », qui dresse la liste des effets pervers de cet outil juridique. Elle ne s’était pas privée d’y égratigner méchamment la mission d’appui aux PPP (Mappp). Selon les auteurs, il fallait désormais confier l’évaluation préalable des PPP, « recentrée sur ses dimensions juridique et financière », à des « organismes publics, indépendants et habilités ». Ils considéraient que la Mappp était « placée dans une situation potentielle de conflit d’intérêts ». Le Sénat estimant, lui, que l’urgence consistait à « supprimer sa mission de prosélytisme » et de la recentrer sur une fonction d’expertise. A l’occasion de la réforme de la réglementation des marchés publics, les PPP sont devenus des « marchés de partenariat », avec un régime plus encadré. Les articles 66 à 90 de l’ordonnance n° 2015-899 du 23 juillet 2015 et les articles 143 à 166 dudécret n° 2016-360 du 25 mars 2016 font entrer pleinement les « marchés de partenariat » dans le giron des marchés publics, en leur imposant des conditions supplémentaires tendant à éviter leur développement excessif et les dérives constatées dans certains montages.

Maîtrise des risques

Parallèlement au changement de régime des PPP, la Mappp vient d’effectuer sa mue, avec un positionnement différent : plus question de se concentrer sur un seul outil de la commande publique. La nouvelle « mission d’appui au financement des infrastructures » (Fin infra) se penchera sur les PPP « nouvelle formule » (marchés de partenariat) et sur tout projet d’investissement public important, quelle que soit la formule contractuelle envisagée (marchés de partenariat, concessions, marchés globaux, etc.). Le décret n° 2016-522 du 27 avril 2016 porte sur les fonts baptismaux de Fin infra, service à compétence nationale, chargé de contrôler l’évaluation préalable de tous les projets de marchés de partenariat : « la mission d’appui évalue la structuration juridique et financière du projet ainsi que la répartition et les modalités de maîtrise de ses principaux risques. »

Le changement donc ? Peut-être. Mais Fin infra devrait être présidée par…

le directeur de feu la Mappp.

Published by P. Héau
commenter cet article
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 19:53

mots-clés : liberté des enfants de Dieu, Islam, évangile

Que les lecteurs qui pensent trouver un article un peu politique m'excusent de cet article un peu religieux ! La faute en est que la religion s'invite un peu violemment dans le champ politique .

La vertu satanique

L' obéissance.

Abdennour, je refouille dans ton réquisitoire contre l'Islam.

Et tu me rappelles le chapitre 23 de l'évangile de Matthieu.

Prends en mains cette tirade d'imprécations du Fils de l'Homme contre les docteurs de la loi.

T'aurais pas copié sur Lui, par hasard ?

Ne vous faites pas non plus donner le titre de maîtres, car vous n’avez qu’un seul maître, le Christ.

Se déclarer « docteur de la loi », c'est ériger la loi en science.

Alors que la religion d'après l'évangile est tout sauf une science.

La scolastique historique en est la démonstration la plus odieuse.

La Somme théologique enfante l'Inquisition. Confronter les dates.

Son auteur est comme par hasard surnommé Le Docteur Angélique …

La religion ne peut être qu' adhésion du cœur.

La religion ne peut être qu'affective.

Point de syllogismes dans l'évangile.

L'enseignement de l'évangile est là bien sûr, avec son contenu, mais qui me dira qu'il contient des choses contraires à son cœur ? C'est pas de la philo.

Dans l'évangile, le mot obéissance ne paraît pas. Tout juste :

Que ta volonté soit faite.

Mais Jésus n'obéit pas à son Père.

Il adhère au programme de son Père, même s'il est plutôt dur à avaler .

Tu me fais aussi penser à Khomeiny qui disait qu'au Xxème siècle, l'Islam serait politique ou ne serait pas !

Parole terrible, parole de condamnation pour la religion qu'il veut promouvoir, sûrement involontaire.

Musulman !

Ah ! Tu veux pas être un bon musulman,

Eh bien, on va te la faire bouffer ta religion !

Voir la police religieuse dans certains pays.

T'écoutes de la musique !

Allez hop ! Cents coups de fouets. J'en passe et des meilleurs !

Alors bien sûr, on trouve peu de versets sataniques dans l'évangile.

D'abord, il est plus court que le Coran !

Cela, évidemment, est d'un grand confort pour le disciple de l'évangile.

Il n'a qu'à lire les conseils du Fils de l'Homme.

Et s'il en trouve contraire à son cœur, il a le devoir d'y mettre une veilleuse. Mais, c'est rare !

L'obéissance est la vertu satanique qui a été invoquée par tous les criminels de guerre à Nuremberg et ailleurs.

Göring disait : ma conscience, c'est le Führer, c'est Hitler.

Il s'était mis dans la posture de l'obéissant, renonçant volontairement à son statut d'homme libre, qui est la condition essentielle des enfants de Dieu !

Le mot essentielle peut ici être pris au sens philosophique !

A bientôt !

!

Published by P. Héau
commenter cet article
29 mars 2016 2 29 /03 /mars /2016 19:16

mots-clés: Abdennour Bidar, service public, solidarité en occident.

Adresse à Abdennour Bidar

J'ouvre presque par hasard, ( le hasard peut-il être appelé à la rescousse en un tel domaine ?) ta lettre au monde musulman. Je tombe sur ton réquisitoire surréaliste contre l'Occident . Comment peux-tu faire un tel contre-sens sur l'Occident.

J'ai en même temps sous les yeux un cours de droit en doctorat de Georges Dupuis en 87-88.

: …. le Service Public possède un sens, i.e., à la fois une orientation et une signification. Une orientation, car le sens du SP est tracé du passé vers l'avenir.

Il est indicatif du projet que se donne une société organisée, tant il est vrai que la vision d'un avenir dépend avant tout de ce que le corps social est capable de réaliser en commun de façon quotidienne.

Une signification, car le sens du SP est une évolution constante de la société non seulement vers un mieux être, mais surtout vers un « vivre ensemble «

Dans une époque couramment désignée comme affectée d'une perte de sens et de valeurs, le SP montre à chacun sur sa voie personnelle

un horizon commun : le progrès de l' Humanité dans son ensemble.

Georges Dupuis reconnaît que la grande difficulté financière et la pression de l'Europe poussent à l'abandon de la charge publique vers le privé, (ce qui est un retour à l'Ancien Régime),

Mais, dire que l' Etat et les autres personnes publiques ne peuvent pas tout faire, ce n'est pas pour autant contester la validité intellectuelle de l'idée de SP, ni son efficacité opératoire originelle.

Dire que l' Etat ne peut pas tout assumer ne retire pas non plus à la notion de SP sa fonction préservatrice du lien social. …...........

….................................................

Il nous faut « dire le Droit » sans être inquiets du caractère prétendument artificiel de ce que nous exposons. Il est facile de montrer que la règle de droit est souvent inappliquée mais elle devrait être « effective ». En d'autres termes,son application n'est qu'un problème second ( d'ailleurs important cela va de soi).

Le juriste expose ce qui doit être, et ce n'est nullement artificiel : c'est la réalité normative qui ne se confond pas obligatoirement avec la réalité objective.

Fin de citation

Comment ce genre de réalité a pu t'échapper ?

Tu ne vois pas qu'on se bat comme des chiens pour être toujours plus au plus près des besoins des plus démunis. Il y a plus de places d'hébergement pour les SDF qu'ils ne sont dans la rue ! Alors, on a un service de maraude....

Et la Sécu ! Tout est pris en charge. On n'en peut plus, on en crève.

Alors, il y a des ratés, des manques.

Il faut être bien dur pour ne voir qu'eux.

Bien sûr, je parle de France, et non

des Etats-Unis qui donnent un spectacle affligeant ces jours-ci !

Ce n'est pas parce qu'on n'arrive pas à juguler la rapacité des gens qui ont beaucoup de fric, qu'il faut oublier la première page de notre Constitution.

Tu ne penses pas que l'affirmation des Droits de l'Homme n'est pas une Déclaration de la transcendance de l' Humanité sur les humains.

Comment tu catégorises tout ça ?

Mais .....Là où il y a l'homme, il y a de l'homerie. On est bien d'accord !

La bonhomie ou bienveillance n'est pas toujours au rendez-vous !

Parce que, à la fin du compte, tu crois rendre service à l'Islam en affirmant que notre culture, d'inspiration chrétienne, ne vaut pas tripette.

Nos Droits de l'Homme sont à jeter aux orties !

Tu te goures.

Nos Droits de l'Homme sont la référence universelle, sauf sous la Charia et le parti communiste.

Même Poutine , qui ne l'est plus, dit qu'il les promeut.

Tu vas faire croire aux humains qu'il n'y a aucun espoir, qu'après des milliers d'années, l'humanité n'a aucuns résultats positifs dans sa quête d'une civilisation humaine.

Mais si ! Mais si ! La lumière, c'est les Droits de l'Homme !

Ils circonscrivent la personne humaine, et qui plus est, en société, en citoyen, comme tu déplores qu'ils ne le font pas !

Fais-moi un petit compendium d'inspiration islamique qui rivalise avec la Déclaration, .

Allez ! J'attends !

Tu as dû le comprendre, je suis plutôt tendance chrétienne.

Et je dis que la Lumière, c'est les Droits de l'Homme.

Blasphème ! Ne devrais-je pas dire que c'est Jésus-Christ.

Sais-tu comment ce Jésus-Christ se nomme quand il parle de Lui ?

Comme César se nommait César, ou de Gaulle, de Gaulle ?

Il se nomme : Le Fils de l'Homme.

Tu peux le vérifier rapidement, l'Evangile ne fait pas trois-cents pages.

Parole de Rê

J'ai créé

les quatre vents

pour que tout homme puisse

respirer comme son frère ;

les grandes eaux

pour que le pauvre puisse

en user comme le fait son seigneur

J'ai créé tout homme pareil à son frère.

J'ai défendu que les hommes commettent l'iniquité.

Mais leurs cœurs ont défait

ce que ma parole avait prescrit !

Inscription sur un sarcophage de la XIIème dynastie, vers 1900 a.J-C.

Tu vois, Abdennour, je ne trouve pas du tout que l'Occident s'en tire si mal au rayon de la conformité à la volonté de Rê.

Les chrétiens ont dans leur hotte, les génocides, les camps de la mort, les guerres à répétition.

Mais ils continuent à ruer dans les brancards quand ça ne va pas dans le bon sens. Voir les américains qui se débattent avec Trump.

Même si je sais que les dernières paroles de Jésus sont :

Ils ne savent pas ce qu'ils font,

Tout est consommé.

Amicalment,

Published by P. Héau
commenter cet article
25 mars 2016 5 25 /03 /mars /2016 17:52
mots clés : capitalisme et service public, RATP, impôts sur le Service Public
Où l'on voit la dérive tranquille du service public vers une logique de capitalisme universel.
Véolia, qui a commencé son exploitation commerciale de l'eau en 1853, en est à 220 000 employés de par le monde. Mais elle est loin encore de servir l'eau potable à toute la population mondiale. Tous les espoirs lui sont permis.
En attendant, elle bloque la prise de conscience par les états, de leur responsabilité en ce domaine.
L'ONU leur a rappelé l'autre jour cette responsabilité, mais bien timidement. Il faut dire que le harcèlement qu'elle pratique pour les Droits de l'Homme en général n'est pas particulièrement intensif. Et la France donc avec son distributeur à médailles ! Al Qaïda est mort, vive Daesh !
Après, on est presque surpris d'avoir à faire face à des situations telles que la Syrie....On ne sait qu'alors y faire !
Et on en paye le prix. En fait, on s'en fout, on vend des rafales............

suit un article d'Ouest France du 25;03

La RATP engrange un bénéfice net de 437 M EUR en 2015

Économie - Publié le 25/03/2016 à 16:36

écouter

  • La RATP a enregistré en 2015 un bénéfice net de 437 millions d'euros | REUTERS

La RATP a enregistré en 2015 un bénéfice net de 437 millions d'euros, en hausse de 47% par rapport à 2014 grâce à des éléments comptables exceptionnels.

Le groupe prévoit une baisse de son résultat net en 2016, à 200 millions d'euros, en raison du nouveau contrat signé pour la période 2016-2020 avec le Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif), l'autorité organisatrice des transports publics en région parisienne. ( C'est vous dire qu'elle ne faisait pas de petits profits sur le dos des passagers parisiens ou londoniens ou autres : NdlR )

Le groupe RATP a maintenu son objectif de 7 milliards d'euros de chiffre d'affaires à l'horizon 2020, dont 30 % sera réalisé par les filiales, en particulier RATP Dev, qui exploite des réseaux hors Ile-de-France et même à l'étranger.

« Belle dynamique »« En 2015, le groupe RATP a une nouvelle fois fait preuve d'une belle dynamique », a commenté la PDG de l'entreprise publique, Élisabeth Borne, citée dans le communiqué. « En France et à l'international, nous sommes parvenus à décrocher de nouveaux contrats, tout en nous voyant renouveler la confiance des villes, où nous sommes implantés », a-t-elle souligné.

Le bond du résultat net l'an dernier s'explique par « des opérations inhabituelles, telles que des revalorisations immobilières à la valeur du marché, ainsi que par des provisions surévaluées que les commissaires aux comptes ont jugé bon de réduire », a indiqué Alain Leduc, directeur financier du groupe. Hors éléments exceptionnels et conjoncturels, le bénéfice net est stable à 302 millions d'euros, contre 298 millions d'euros en 2014.

Forts investissements Ce bénéfice s'explique par le « faible niveau d'inflation », donc la « faible augmentation de la rémunération de la RATP par le Stif et par la faible hausse du trafic, en raison notamment des attentats », a précisé la RATP, ajoutant que le bénéfice servira intégralement à financer les« investissements de modernisation et de renouvellement des réseaux ». ( Ouf! On avait peur que ça serve à payer des parachutes dorés ! ... Je n'ai jamais fait de compta, mais je ne pensais pas que les investissements étaient du bénéfice. Quel imbécile je fais ! La RATP paiera donc des impôts sur les investissements. Là, Macron, faudrait voir ça ! C'est pas de l'aide à l'investissement ! En attendant, c'est clairement des impôts sur le Service Public. )

En 2015, les investissements en Ile-de-France ont atteint le chiffre « record » de 1,83 milliard d'euros, en hausse de 16 %.

Le chiffre d'affaires 2015 s'est élevé à 5,56 milliards d'euros, en progression de 5,7 % par rapport à 2014, porté par

le développement des filiales en France et à l'étranger, dont le chiffre d'affaires s'est établi à 1,143 milliard d'euros (+25 %). Les filiales représentent désormais 20,6 % de l'activité du groupe, qui sera soumis l'an prochain pour la première fois à l'impôt sur les sociétés.

Published by P. Héau
commenter cet article
10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 19:54

mot-clé : crise du porc

La ferme des 1000 vaches n'est pas encore au complet, mais ça va venir.

Les agroalimentaires de Vendée continueront à faire de la charcuterie

avec du porc du sud de l'Espagne.

Va comprendre, Charles !

Pendant ce temps-là, on nous embarbouille avec une loi

qui va développer l'emploi en France.

Sachant qu'en Espagne une usine d'élevage n'en fait pratiquement pas !

suit le courrier de Terres et Rivières

En pleine crise du porc, la maternité porcine industrielle vient d'être inaugurée à Poiroux (Vendée) !

Créée par des associés proches, voire liés au groupe Sofiprotéol-Avril, elle devrait produire 23.000 porcelets par an.

Les premières reproductrices sont arrivées cette semaine dans 3 semi-remorques accompagnés par la Gendarmerie.

Pendant ce temps, le recours administratif lancé par un collectif, dont T&R, est à l'instruction au Tribunal.

Et si nous gagnons ? On ferme ? Chiche !


Published by P. Héau
commenter cet article
22 février 2016 1 22 /02 /février /2016 18:42

Retour au bricolage nantais. À ce stade, par exemple, il semble que le contrat qui prévoit la construction de l'aéroport Notre-Dame-des-Landes soit inaccessible. Même brouillard concernant l'incidence fiscale du projet sur les contribuables de la région quand on croit comprendre que Vinci percevra un loyer pendant 30 ou 40 ans.

Qu’en est-il encore des dotations sans doute nécessaires pour subventionner les compagnies aériennes qui voudraient bien s'installer à NDDL (nouvelle incidence fiscale). Qu’en est-il du coût d'entretien et de surveillance de l'aéroport actuel qui ne sera pas détruit, et qui continuera de présenter des risques en matière de sécurité en période de risque terroriste (nouvelle incidence fiscale) ?

Bref, à ce stade du dossier et indépendamment du coup médiatique consistant à sortir du chapeau un lapin nommé Référendum pour amuser l’assistance et les médias, le dossier Notre-Dame-des-Landes continue de puer. Il démontre une fois encore la totale incurie des "élites" politiques françaises, leur déconnexion avec le pays un peu rapidement taxé d’ingouvernable.

Il n’est pas question ici de déclarer que ce projet d’aéroport est utile ou inutile, mais de souligner combien les décisions politiques procèdent d’une culture du mépris des "masses", évidemment idiotes, ignorantes, archaïques, populistes, que sais-je encore ? Au vrai, les masses se défendent comme elles le peuvent, face à une caste qui s’exonère un peu vite de toute responsabilité quand on dévoile sa pathétique incompétence.

Published by P. Héau
commenter cet article
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 18:08

mots-clés : NDDL référendum, périmètre, Bruno Retailleau, ponts sur la Loire, état de droit

NDDL, c'est pas une zone humide, c'est une lise de première catégorie !!!

Le gouvernement est maintenant composé de 50% pour et 50% contre !!!

Le premier ministre qui est en son for intérieur foncièrement contre,

fait assaut de rodomontades pour dire qu'il va expulser les zadistes !!!

Cherchez l'erreur.

Tous les arguments ont été exposés maintenant, mais j'aimerais insister

sur quelques points:

  1. Pourrait-on nous dire la destination du produit de la vente des terrains de l'actuel aéroport ?

Au prix de terrains à bâtir ou de terre agricole ?

Ca financera en partie l'aéroport, ou ça ira dans les fouilles

de promoteurs dont on connaîtra le nom...

2. Où en est Bruno Retailleau sur la question des liaisons de NDDL
avec la Vendée ?
Aurait-il perdu le sud maintenant qu'il a gagné le nord ?

Il est sûr qu'il ne l'a pas perdu , le nord !

Faut-il lui dire que si l'aéroport se fait, un pont doublant celui de Cheviré

est pour le siècle prochain, les liaisons Nantes NDDL n'étant pas

encore au point. Comme dit P2V, vous imaginez le temps qu'il faudra

pour les sudistes pour atteindre NDDL.

3. Quant aux tenants de l'état de droit,

leurs cris de pucelles effarouchées me font bien marrer.

Le PPP, dispositif déjà condamné par des expériences

bien connues, en particulier en Angleterre, et imposé

par Sa Majesté Sarkozy Ier en 2004 et fêté avec Bolloré en 2007

(y regrette ! Vous tracassez pas pour le retour ! ), le PPP, dis-je, est

complètement anticonstitutionnel. Mais,ça, y savent pas !

L'Edit de Moulins, le décret du 4 août 89, ils ne les ont jamais lu !

Vous ne me croyez pas, faites l'expérience !

Interrogeant des gens d'un assez haut niveau d'"Ecole", je me suis vu répondre:

T'es sûr de l'orthographe : L' Edit de Moulins ?

Faut dire qu'on fait tout pour leur cacher, surtout depuis l'autonomie

des universités, jour où celles-ci ont vu fleurir des partenariats avec

les " mécènes" des grands groupes intéressés. Voir absolument IGD

si vous ne connaissez pas.

DSP et PPP sont par nature antirépublicains, donc anticonstitutionnels.

Bravo pour l' Etat de Droit.

Mais, où va se cacher le vice ? J'ai entendu Bruno Retailleau, un jour

où il piétinait allègrement la procédure Sapin pour une DSP :

" Il ne faut pas faire d'abus du droit quand la majorité est unanime ! ! ! "

Il présidait alors une séance du Conseil Général de Vendée.

Pourrait-il se demander si ça n'est pas le moment d'en faire autant

quand la contestation est aussi unanime.

4. Parlons un peu du périmètre du référundum :

Savez-vous comment s'appelle le futur aéroport ?:

l'Aéroport du Grand Ouest.

Il est tout de même curieux de se poser la question quand la réponse

est aussi clairement affichée.

On pourrait au moins s'en souvenir pour parler du périmètre concerné !

Il est clair qu'il ne faut pas aller jusqu'à Rennes; les rennais ne savent pas

que c'est Vinci qui gère celui de St Jacques: Vinci faisant concurrence à Vinci.

Oui! Sauf que le déficit éventuel de Rennes sera payé par le contribuable.

Ca, Vinci, en toute innocence ne l'a pas vu ...-

. Mais, bon! Y a pas de petits profits !

Peut-on penser en toute bonne foi que le Grand Ouest est une zone

de chalandise pour deux aéroports ?

Pour dire que les rennais, qui savent tout de même
qu'ils ont un aéroport, voteront contre !

Peut-on dire que NDDL est si mieux placé que Rennes pour le Grand Ouest.

Que diront Lorient ou Brest, déjà nommés ? Je ne parle pas de Landerneau !

Mais on sait maintenant que François Hollande fait passer, ou au contraire

bloque, avec sa bonne humeur inimitable, toutes les réformes qu'il veut !

On le dit indécis, moi je ne trouve pas. Il est comme son ex.

Ils font tous les deux de la résistance élastique.

Ségolène, on sait ce qu'elle veut. François, on sait pas toujours.

On sait juste qu'il fera ce qu'il voudra !

Vinci ne pourrait-il pas, en France et pour l'instant, se contenter

de la rocade de Strasbourg.

Combien ont pu lui coûter ces derniers vingt ans d'atermoiements ?

Que font ses engins de chantier pendant ce temps-là. Sont-ils tous en Russie ?

Et ses ouvriers, sont-ils tous encore en Europe de l'est ?

Published by P. Héau
commenter cet article
23 décembre 2015 3 23 /12 /décembre /2015 17:36

mot clé : Nationalité

Si le plus grand utilisateur de ce vieux proverbe latin se trouve être Jean-Marie Le Pen,

on y a droit quand-même, et même sans droit d'auteur.

Ceux que Jupiter veut perdre, il commence par leur ôter l'esprit !

Il y a déjà un moment que nos élites ont perdu le fil de la réalité, depuis que nos universités et grandes écoles sont payantes.

Elles tournent en rond dans leurs dogmes, coupées des réalités de la société " vulgaire".

Il faudrait ouvrir les fenêtres à l'ENA et Sc. Po.

La timide tentative de Richard Décoing, de par son ampleur et son contexte, se trouve de peu d'effet sur la vie politique de notre pays.

Ils en sont réduits à de la scolastique, cette activité savante du haut clergé au Moyen-Age,

qui aboutit à la Somme théologique et à l'Inquisition, sa conséquence directe.

Dit en clair, ils ne savent plus que discuter du sexe des anges.

Face au problème terroriste, on remet en cause le principe de nationalité !

Y aurait un rapport !

Les traîtres face à l'ennemi en 17, on les a fusillés, avant de les réhabiliter .

On ne les a pas déchus de la nationalité française

On a envoyé Dreyfus au bagne, avant de le réhabiliter.

On ne l'a pas déchu de la nationalité française .

Double nationalité, alors là, ils sont perdus....!

La nationalité est elle conditionnelle ?

Peut-elle se perdre sans jugement ?

Y a-t-il une priorité entre les deux nationalités ?

Chacun ayant droit à une nationalité, peut-on supprimer la nationalité française à des individus qui ont acquis une nationalité bidon ?

La question reste bizarre au pays des Droits de l'Homme !

D'autant plus qu'une réponse nouvelle est par nature sans effet possible, puisque les fêlés concernés sont aveuglés par une soif d'absolu d'autant plus psychorigide qu'elle est alimentée par une idéologie d'une vacuité désarmante.

Généralement, il s'agit de sujets qui ont passé au moins dix ans sur les bancs de nos écoles.

On se demande pour y apprendre quoi !

Rabelais, Montaigne, Voltaire,Rousseau, Montesquieu, les Droits de l'Homme, connais pas .!

Plutôt que de vouloir réformer la Constitution sur le sujet, on ferait mieux de commencer par enseigner ce qu'elle signifie !

Mais c'est beaucoup demander à l'Education nationale, puisqu'on me dit que beaucoup en sortent sans savoir déchiffrer une phrase complète !

Published by P. Héau
commenter cet article