Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 18:08

mots-clés : NDDL référendum, périmètre, Bruno Retailleau, ponts sur la Loire, état de droit

NDDL, c'est pas une zone humide, c'est une lise de première catégorie !!!

Le gouvernement est maintenant composé de 50% pour et 50% contre !!!

Le premier ministre qui est en son for intérieur foncièrement contre,

fait assaut de rodomontades pour dire qu'il va expulser les zadistes !!!

Cherchez l'erreur.

Tous les arguments ont été exposés maintenant, mais j'aimerais insister

sur quelques points:

  1. Pourrait-on nous dire la destination du produit de la vente des terrains de l'actuel aéroport ?

Au prix de terrains à bâtir ou de terre agricole ?

Ca financera en partie l'aéroport, ou ça ira dans les fouilles

de promoteurs dont on connaîtra le nom...

2. Où en est Bruno Retailleau sur la question des liaisons de NDDL
avec la Vendée ?
Aurait-il perdu le sud maintenant qu'il a gagné le nord ?

Il est sûr qu'il ne l'a pas perdu , le nord !

Faut-il lui dire que si l'aéroport se fait, un pont doublant celui de Cheviré

est pour le siècle prochain, les liaisons Nantes NDDL n'étant pas

encore au point. Comme dit P2V, vous imaginez le temps qu'il faudra

pour les sudistes pour atteindre NDDL.

3. Quant aux tenants de l'état de droit,

leurs cris de pucelles effarouchées me font bien marrer.

Le PPP, dispositif déjà condamné par des expériences

bien connues, en particulier en Angleterre, et imposé

par Sa Majesté Sarkozy Ier en 2004 et fêté avec Bolloré en 2007

(y regrette ! Vous tracassez pas pour le retour ! ), le PPP, dis-je, est

complètement anticonstitutionnel. Mais,ça, y savent pas !

L'Edit de Moulins, le décret du 4 août 89, ils ne les ont jamais lu !

Vous ne me croyez pas, faites l'expérience !

Interrogeant des gens d'un assez haut niveau d'"Ecole", je me suis vu répondre:

T'es sûr de l'orthographe : L' Edit de Moulins ?

Faut dire qu'on fait tout pour leur cacher, surtout depuis l'autonomie

des universités, jour où celles-ci ont vu fleurir des partenariats avec

les " mécènes" des grands groupes intéressés. Voir absolument IGD

si vous ne connaissez pas.

DSP et PPP sont par nature antirépublicains, donc anticonstitutionnels.

Bravo pour l' Etat de Droit.

Mais, où va se cacher le vice ? J'ai entendu Bruno Retailleau, un jour

où il piétinait allègrement la procédure Sapin pour une DSP :

" Il ne faut pas faire d'abus du droit quand la majorité est unanime ! ! ! "

Il présidait alors une séance du Conseil Général de Vendée.

Pourrait-il se demander si ça n'est pas le moment d'en faire autant

quand la contestation est aussi unanime.

4. Parlons un peu du périmètre du référundum :

Savez-vous comment s'appelle le futur aéroport ?:

l'Aéroport du Grand Ouest.

Il est tout de même curieux de se poser la question quand la réponse

est aussi clairement affichée.

On pourrait au moins s'en souvenir pour parler du périmètre concerné !

Il est clair qu'il ne faut pas aller jusqu'à Rennes; les rennais ne savent pas

que c'est Vinci qui gère celui de St Jacques: Vinci faisant concurrence à Vinci.

Oui! Sauf que le déficit éventuel de Rennes sera payé par le contribuable.

Ca, Vinci, en toute innocence ne l'a pas vu ...-

. Mais, bon! Y a pas de petits profits !

Peut-on penser en toute bonne foi que le Grand Ouest est une zone

de chalandise pour deux aéroports ?

Pour dire que les rennais, qui savent tout de même
qu'ils ont un aéroport, voteront contre !

Peut-on dire que NDDL est si mieux placé que Rennes pour le Grand Ouest.

Que diront Lorient ou Brest, déjà nommés ? Je ne parle pas de Landerneau !

Mais on sait maintenant que François Hollande fait passer, ou au contraire

bloque, avec sa bonne humeur inimitable, toutes les réformes qu'il veut !

On le dit indécis, moi je ne trouve pas. Il est comme son ex.

Ils font tous les deux de la résistance élastique.

Ségolène, on sait ce qu'elle veut. François, on sait pas toujours.

On sait juste qu'il fera ce qu'il voudra !

Vinci ne pourrait-il pas, en France et pour l'instant, se contenter

de la rocade de Strasbourg.

Combien ont pu lui coûter ces derniers vingt ans d'atermoiements ?

Que font ses engins de chantier pendant ce temps-là. Sont-ils tous en Russie ?

Et ses ouvriers, sont-ils tous encore en Europe de l'est ?

Partager cet article

Repost 0
Published by P. Héau
commenter cet article

commentaires