Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 16:38

 

      mots-clés ; contrôle fiscal démocratique

 

 

 

J'ai appris, comme disait Geneviève Tabouis, tout à fait par hasard,
qu'un député d'opposition ayant fait à la chambre 
une intervention particulièrement agaçante,
se trouve fortuitement soumis 
à un contrôle fiscal. 

On est en démocratie sous majorité de gauche !
Ce genre d'intimidation à l'endroit des élus est inacceptable.

On n'arrive toujours pas à savoir l'origine des financements
des PPP, et pourtant, ça serait bien facile, puisque Michel
Sapin est partenaire d'un PPP. Il doit comprendre ce que ça veut dire.
Son ministère abrite la MaPPP, commission extraordinaire,
qui n'a rien à faire dans son ministère.
Mais, hasard de l'Histoire, elle a été mise en place par un certain
Nicolas Sarkozy alors ministre des finances puis président
de la République, adaptateur du Public Private Partenairship
qui venait de foirer en Angleterre.Elle serait certainement mieux
dans un ministère de l'équipement ou de l'aménagement
du territoire ou même des transports ! Ou même disparaître !
Michel Sapin la garde bien au chaud dans ses bureaux.
C'est plus facile pour camoufler le rapport d'évaluation
des PPP. Comme le rapport sur le financement des syndicats.
Par contre, il ne s'opposera pas à la diffusion des excuses de HSBC.
Alors que Junker, qui se croit propriétaire de l'Europe, en tout cas
le seul à pouvoir la diriger, constate qu'il ne peut rien faire 
pour l'harmonisation fiscale, parceque des états ne veulent pas,
en particulier le Luxembourg, il pourrait comprendre que tant va
la cruche à l'eau, à la fin, elle se casse.
Voir la Grèce !
Pour ce qui est de la France, la classe politique est pulvérisée.
Le programme de l'UMP lors des dernières élections était :
Il faut faire un gros pan-pan cul-cul à Hollande et faire barrage
à Marine Le Pen. Le tout sur fond de corruption éhonté du parti
lui-même ! Ce qui est supersexy comme un string,
mais un peu court pour un parti politique!
Les français ne s'y sont pas trompés.
Ceci étant sous Copé. Maintenant, le nouveau président du-dit
parti a pour programme de faire un parti de masse, et une fois réunie
cette masse, espérer qu'elle va trouver des idées politiques !
En attendant, on pique les idées d'un autre parti !
Savez-vous que d'aucuns cherchent un programme scolaire
d'éducation civique !
Il n'y a pas à chercher: Les Droits de l'Homme, l'histoire
qui y mène, sa mise en place, puis l'usage qu'on en fait !
Leur place dans la Constitution.


Nous ne sommes pas encore en Lybie, mais on pourrait y arriver.

Devant un tel marasme, il y a urgence. Je ne vois qu'un seul moyen :

l'association citoyenne. C'est le seul outil accessible
à tous les citoyens et l
a loi lui donne des moyens énormes,
mais ils sont en friche.

Partager cet article

Repost 0
Published by P. Héau
commenter cet article

commentaires