Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 10:17

Mots-clés: PPP Sapin Chateauroux, Droit d'association, Commune, résistance à la financiarisation

Comprenne qui pourra !

Michel Sapin, ministre en titre, et grand codificateur de la délégation des affaires publiques à des compagnies financières, de fort bonne réputation, certes, comme celles de Jacques Monod, suit-il bien le fil de l'affaire : Chateauroux va se retrouver doté d'un équipement aéroportuaire digne de Notre Dame des Landes ( NDDL pour les intimes ).

L'argent vient de Suisse ! Tant qu'à être ministre, de l' Etat aussi.

Avec quel retour sur investissement ? Dans la conjoncture castelroussine ici décrite ?

Les contrats de prêt sont dignes de Shylock, vous savez, le prêteur du Marchand de Venise.

En cas de défaut, c'est une livre de chair vive que réclamera l'usurier.

Si dans la pièce de Shakespeare, les choses finissent par s'arranger par nécessité théatrale, dans la vraie vie, l'esquive n'a plus cours : ça sera bien de la chair vive qui sera arrachée !

Il est de plus en plus clair qu'on ne peut pas, qu'on ne doit pas compter sur les politiques pour nous éviter la misère ou les guerres civiles. Des subprimes à la Syrie, des compagnies financières aux potentats africains, le schéma est toujours le même !
Le gâteau des affaires publiques  suscite un tel désir qu'il doit être surveillé, sursurveillé par le peuple, directement.
La loi lui en donne la possibilité dans beaucoup de pays.
C'est le droit d'association inscrit dans le Droits de l'Homme.
C'est la commune, de petite taille, proche de ses électeurs.
C'est la Commune qui est présente 
à tous les virages de notre Histoire.
Ce sont les associations qui poussent les communes
au retour en régie municipale.
C'est la Commune qui en reprenant l'Eau, 
présente
un front de résistance à la financiarisation desDroits de l'Homme !


Droit d'association, inscrit dans les DH,
et Commune ne sont pas là par hasard !


Considération

Le pire est-il à venir ? Le bilan d’activité des tribunaux de commerce régionaux, qui fait l’objet de la une de cette édition, l’atteste : les PME-PMI de la région Centre, et en particulier les plus modestes, ont été cruellement touchées par la crise en 2012. La déferlante, qui a emporté nombre d’entre elles, a été au moins aussi puissante que la tempête qu’avaient déjà dû essuyer les entrepreneurs en 2009. 
Qu’en sera-t-il en 2013 ? De toute évidence, l’enjeu se déporte aujourd’hui sur les entreprises de taille moyenne, qui jusqu’alors semblent avoir démontré une surprenante capacité de résilience. Au-delà des attentes portant sur une éventuelle reprise de leurs marchés ou d’un allégement des tensions sur les trésoreries, les chefs d’entreprise espèrent aussi tout simplement que la société leur accorde un minimum de considération. Jusqu’au plus haut niveau de l’Etat…

18-1-12 - Des constructions sur l’aéroport de Châteauroux

L’aéroport de Châteauroux-Centre aura à la mi-2013 un hangar de 8 000 m2 destiné à la maintenance d’avions : une SCI, associant à 72 % AM Finances – présidée par Jacques Monod, également président de la société d’ingénierie suisse Monod-Piguet + Associés et de sa filiale française, basée à Strasbourg – et à 28 % la Sem de l’Aéroport, va porter ce bâtiment d'un coût de 10 M€.
Parallèlement, l’aéroport va se doter d’une nouvelle tour de contrôle de 39 mètres de hauteur, dont le financement est pris en charge par l’Etat.

Gabegie

Qui veut gagner 15 Md€ ? C’est le montant des économies que la France pourrait réaliser en s’attaquant au mille-feuilles territorial qui plombe les finances de notre pays. Le député de l’Aisne (apparenté PS) René Dosière vient de produire l’inventaire de cette gabegie. Ainsi, entre 1998 et 2008, les effectifs des CdC et des communautés d’agglo ont progressé… de plus de 200 %. Et la faute n’en revient pas aux transferts de mission opérés par l’Etat.  
Les effectifs des villes, qui devaient profiter de ces regroupements pour mutualiser leurs services, ont augmenté de 55 %.  Sait-on que la France compte autant de communes que le reste de l’Union européenne ? Dans ce contexte, était-il opportun de mettre à bas la réforme de l’organisation territoriale engagée par l’ancien gouvernement ; elle visait justement à réduire le nombre d’échelons de gestion locale ?   
Je ne suis pas du tout d'accord avec ces dernières lignes. La proximité des élus de leurs électeurs est une assurance pour qu'ils ne fassent pas n'importe quoi !
Si le retour au public dans l'eau, donc en prise directe avec les municipalités, s'accélère, c'est bien parce que les élections sont municipales ne sont pas loin.
Ce qui ne veut pas dire que je suis pour le millefeuille.

Partager cet article

Repost 0
Published by P. Héau
commenter cet article

commentaires