Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2013 5 16 /08 /août /2013 10:21

La décentralisation, qui permet la délégation des services publics   à des fonds de pension ou d'argent apatride, de toute couleur sauf claire, puis les PPP, puis les sociétés publiques locales, la création d'agences de tout objet, la mise en place de Hautes Autorités de tout poil représentent une atomisation de l'état.

Ne comptez pas sur un tel Etat pour être cohérent, propre, et encore moins soucieux du peuple. La République en miettes n'est que de la galéjade.

L'Europe, qui n'a jamais été républicaine, fait le forcing. Malgré tout, Michel Barnier a fait marche arrière l'autre jour pour l'eau, soit disant sous la pression populaire ( pétition right2water ).

En fait, la commission européenne est sur le point de s'éveiller au fait que le service des Droits de l'Homme est de charge régalienne et ne peut être délégué à des compagnies commerciales. C'est la première page de notre Constitution, ou alors, les mots ne veulent rien dire. L'Europe telle qu'elle est comprise actuellement est l'abandon des Droits de l'Homme.

Le non au dernier referendum européen en France et ailleurs exprime cette idée de base de la République.

Est-ce que je baliverne ?

Voyez comment on est gouverné :

 

SUD-OUEST 16 août 2013

Publié le 06/08/2013 à 06h00 | Mise à jour : 06/08/2013 à 09h32

commentaire(s)

8

 

LGV Tours-Bordeaux : Savary dénonce « la forfaiture » de Bussereau

Nouvelle passe d’armes sur le financement de la ligne.

Gilles Savary.

Gilles Savary. (Archives « sud ouest »)

Partager







 
Envoyer à un ami
 
Imprimer

Déjà passablement électrique, le ton s’envenimeentre le conseil général de la Gironde et le conseil général de la Charente-Maritime. Le président de cette dernière instance, Dominique Bussereau(UMP), a fait savoir fin juillet qu’il envisage de suspendre la contribution financière de son département à la LGV Tours Bordeaux, en cours de réalisation. Ex secrétaire d’État aux transports, il reproche au gouvernement d’avoir rompu ses engagements initiaux en reportant la réalisation de la LGV Bordeaux-Hendaye.

Philippe Madrelle, président du conseil général de la Gironde (PS), a déjà vertement répondu à Dominique Bussereau ; ce week-end, Gilles Savary, vice-président du conseil général, a renchéri, dénonçant la « forfaiture » de Dominique Bussereau.L’élu s’insurge : « Faut-il rappeler que fin 2011, Nathalie Kosciusko-Morizet, qui a été la dernière ministre du Gouvernement Fillon en charge de ce dossier, préconisait ce même report de programmation, sans que Dominique Bussereau s’en émeuve ! Et c’est lui qui a embarqué 57 collectivités locales dans le financement des projets de lignes nouvelles Grande Vitesse du grand Sud-Ouest, et qui les trahit aujourd'hui par un retrait sans autre justification que misérablement politicienne. »

Voir la position d'Henri Emmanuelli, qui lui aussi perd le fil, comme J.M.Ayrault avec Notre Dame des Landes. Il propose que les Chinois viennent investir dans le domaine public français. Pourquoi pas vendre la Tour Eiffel au Qatar ?

Partager cet article

Repost 0
Published by P. Héau
commenter cet article

commentaires